Un espion à Montfaucon ?

La prise de Montfaucon par les Allemands

 

En ce début d'après-midi du 2 septembre 1914, dans le secteur de Montfaucon, les obus tombent, les soldats se terrent au fond des tranchées. L'armée du Kronprinz attaque....

 

Avec d'autres soldats, la section commandée par le Lieutenant Maurice Genevoix, installée au sud ouest du village, quitte sa position et se dirige vers la forêt de Hesse. Sur la butte, des troupes sénégalaises défendent avec rage Montfaucon.

 

Mais le 3 septembre, en milieu d'après-midi, Montfaucon tombe aux mains de l'ennemi. Pour le Kronprinz, c'est une victoire importante. La butte de Montfaucon est une position stratégique, un point en hauteur permettant d'observer tout mouvement de troupe dans tout le secteur.

 

Un espion aurait permis la prise de Montfaucon

 

Beaucoup d'étrangers séjournaient dans l'est de la France avant la guerre. Des Alsaciens-Lorrains, des Luxembourgeois et des Suisses occupaient des fermes. A l'époque, certains les décrivaient "comme des gens aux allures louches"... L'artillerie allemande aurait été guidée par une ferme en proie au feu allumé intentionnellement...

 

Une autre version de l'espion de Montfaucon existe. Il s'agirait d'un berger qui lors de l'attaque, menait son troupeau à droite, puis à gauche et cela malgré les interpellations des soldats français, auquels il ne répondait pas. Son silence fut interprêté comme une trahison. Il est arrêté, livré à la gendarmerie ; il sera condamné à mort puis exécuté. Cependant, d'après le maire de l'époque, ce malheureux berger était sourd et muet et simple d'esprit.

 

Y a-t'il eu un espion à Montfaucon ?