La destruction de Montfaucon

LA PRISE DE MONTFAUCON

 

En ce début d'après-midi, le 2 septembre 1914, l'armée allemande prépare la prise de la butte de Montfaucon.

 

L'artillerie lourde allemande pilonne sans relâche la colline, les obus tombent de plus en plus nombreux. Autour du drapeau de la Croix Rouge qui flotte sur l'Hôpital Saint Baldéric, les maisons s'écroulent une à une, des incendies se déclarent, le village est en feu.

 

Le 3 septembre, l'armée du Kronprinz lance une violente attaque et Montfaucon tombe aux mains de l'ennemi.

DES HABITANTS MEURTRIS

 

La population de Montfaucon avait fui devant l'envahisseur. La plupart des familles ont quitté le village et sont dispersées dans le Drôme à Valence, dans le Var à Carcès, à Paris, à Marseille. Certains n'ont pas voulu quitter la Meuse et trouvent refuge à Ligny en Barrois.

 

Les habitants qui ont choisi de rester vont mourir, écrasés sous les décombres de leurs maisons.

 

D'autres vont être déportés. Le 16 septembre 1914, les Allemands rassemblent les derniers habitants. Ils sont emmenés à Dun sur Meuse et vont prendre la direction du Camp de Grafenwöhr en Allemagne.

Certains n'en reviendront pas......

QUATRE ANNEES D'OCCUPATION

 

Durant quatre années, Montfaucon est occupé. L'armée allemande achève la destruction du village, ils saccagent, ils pillent, les maisons, les caves....

Les voûtes de l'église sont tombées sous les bombardements, les vitraux sont en miettes, les manuscrits relatant l'histoire de Saint Baldéric sont détruits, les ouvrages de l'abbaye sont brûlés.

 

LE VILLAGE DETRUIT

Source "Montfaucon d'Argonne et son canton de 1900 à nos jours" Alcide LERICHE - 1992