Lorsque Montfaucon servit de repaire aux faux saulniers

LES CONTREBANDIERS DU SEL

 

En 1706, Montfaucon est le repaire d'une soixantaine de faux saulniers. Le sel est en vente libre au Luxembourg mais il coûte très cher en Argonne, dans le Clermontois, à Verdun et en Champagne. Le sel est grevé d'un impôt : la gabelle, taxe particulièrement lourde dans cette province "de grande gabelle".

 

Les contrebandiers partaient vers la frontière avec, parfois vingt ou trente charettes, ils chargeaient le sel à Saint Jean ou à Han sur Othain et ramenaient leur précieux chargement.

 

Montfaucon, Septsarges, Cuisy et Varennes étaient remplis de faux-saulniers.

 

LE COUP DE FORCE DES TROUPES ROYALES

 

A la fin du mois de juillet 1706, Montfaucon fut investi par les armées du Roi : quatre compagnies de cavalerie, une compagnie de dragons et 150 hommes à pied de la garnison de Longwy pour mettre un terme à cette activité.

 

Et début août, soixante-trois bourgeois de Montfaucon furent inquiétés pour ce trafic illicite et les faux-saulniers furent jetés en prison.

 

Les troupes royales infligèrent à la population de Montfaucon un traitement sans merci, menaçant de brûler le village, tuant hommes, femmes et enfants.